Bike Week Floride Mexique Road Trip Sur la Route des Aztèques USA

21 Novembre 2017. La route des Aztèques, première étape: les USA

21 novembre 2017

C’est dans un petit motel à 34$/nuit! ,  à une heure de la frontière mexicaine de Laredo Texas, que je me force à prendre une journée off pour faire le résumé de mes 36 derniers jours sur la route, j’ai du mal à rester plus d’une journée à la même place lol. Bon,ok,  je suis resté pas loin de 3 semaines arrêté chez mes amis Roch et Joan à Cocoa en Floride (prononcé Coco, je ne sais pas où est passé le « a » mais c’est comme ça) , disons donc 36 jours pas chez nous.

Départ du Québec mercredi le 18 octobre, après un faux départ,  pour le Biketoberfest à Daytona. 3 jours pour me rendre en Floride, le froid et j’avoue, le confort d’être auprès de ma blonde m’ont empêché de partir plus tôt. J’aurais aimé prendre 2 ou 3 jours de plus pour visiter mais je ne voulais pas rater le Bike week. Déjà qu’une journée n’est pas suffisant pour tout faire les différents sites. Je me suis quand même permis un petit détour dans l’état de New York pour voir le musée-bar de Orange County Choppers. Intéressant mais pas beaucoup d’action en milieu de semaine…


Daytona Biketober Fest, 19 au 22 octobre

Si plusieurs pensent que c’est plus tranquille que le Bike Week en mars, celui-là était surement une exception.        Étant arrivé le vendredi soir , je n’ai pu y allé que le samedi ( dimanche il ne se passe rien) .On a commencé en beauté au Cabbage Patch pour un petit lunch, un super bon band rock et bien sûr, les combats de lutte féminine dans la salade de choux fraîchement coupée 🙂

On continu avec les courses de vieilles motos au New Smyrna Speedway, juste à côté du cabbage Patch. L’événement est organisé par Billy Lane, constructeur de bike qui a fait plusieurs show de télé. Aux courses de The sons of speed, les motos doivent être d’origine et dater de 1925 et moins, ce qui fait qu’elle ne fonctionne pas tout le temps. lol. C’est drôle de voir les gars poussé sur presque la moitié du circuit. On a quand même eu droit à quelques levé de sièges pour les finales.

La journée s’est terminée sur La Maine, évidemment. Le Célèbre Boothill Saloon; le Dirty Harrys, qui présentait une fois encore Bobby Friss, excellent band de rock’n roll qui passe son hiver à faire la tournée des party de motos en Floride; le Froggy’ s saloon et plein d’autres. La foule était au rendez-vous malgré quelques passages de pluie. Malheureusement, une journée ce n’est pas assez, j’ai manqué le dealer  Harley Bruce Rossmeyer qui a un immense site rempli de vendeurs et d’exposants, dont J&P Cycles qui tient boutique juste à côté, le Iron Horse Saloon  et le Broken Spoke Saloon ainsi que tous les autres bars qui n’existent que pour les bike week.

Floride, vendredi 20 Oct. au jeudi 9 Nov.

 Trois semaines qui se résume en retrouvailles avec tous les amis que je m’étais fait l’an passé, les Happy Hours ( le « s » n’est pas une erreur), la redécouverte de mes places préférées dont , évidemment, le Sand Bar 🙂                                                                             On voit encore quelques dégats du passage de l’ouragan Irma. Elle a beau ne pas avoir frappé aussi fort qu’à Key West, c’est quand même impressionnant de voir des bateaux détruits, assez loin de l’eau. Plusieurs toiles bleues sur les toits, des arbres énormes dépecé sur le bord de la route….                                                                                                      Quelques balades de motos tout le monde ensemble, le Lone Cabbage,  la recette pour  d’excellentes vacances….. et je ne me suis pas baigné une seule fois, shame on me!

 

Ma blonde étant venue me rejoindre pour un long week-end de 4 jours, on est allé refaire un petit tour à Saint-Augustine. Une ville Coloniale espagnole qu’on adore ♥.

Comme toutes bonnes choses ont une fin et que la route m’appelle, encore et toujours, je repars par un beau jeudi ensoleillé , en t-shirt, pas de casque mais je me suis arrêté plus tôt que prévu en après-midi, avec mon casque, foulard, gants et gelé pareil lol.

Floride/Alabama/Mississippi/Texas 9 Nov. au mercredi 22 Nov.

Il y a eu un léger front froid qui m’a fait regretter de ne pas avoir de vrai linge chaud. lol.  Juste avant l’Alabama, un beach bar qui sort  de l’ordinaire, le Flora-Bama. Le genre de bar que j’aime, tout en bois avec des écritures au Sharpie un peu partout, non, partout. Un vrai labyrinthe avec ses sections ajouté au fil des ans. C’est la place pour les amateurs de musique country.Plein de grands noms s’y produisent.

Mon premier champs de cotton en Alabama, j’étais tout excité lol. Puis la visite du USS Alabama, immense navire de la deuxième guerre mondiale, avec un sous-marin et un hangar d’avions pour 13$. J’ai bien aimé l’Alabama…pour le peu que j’en ai vu du moins.

Le Mississippi, sur le bord du golf du Mexique , est pas mal agréable à rouler, beaucoup de belles maisons, restos et bars. Très touristiques mais il y a moyen de trouver un hotel pas trop cher. Le Flamingo Inn, tenu par un asiatique qui parle très bien français, 59$ taxes incluses, à 2 minutes à pieds de la plage et des restos.

L’entrée en Louisiane est plus dépaysante. Déjà l’état des routes! C’est le Québec des USA pour l’asphalte! Quelques immeubles resté dans un état délabré à la suite de l’ouragan Katrina sont visible ici et là. Ça fait juste 12 ans… J’avais hâte de voir les bayousmais ils ne sont pas aussi facile à voir que je croyais. Prochaine fois.

La Nouvelle-Orléan. Là, l’hébrgement n’était pas cher, 21$ dans l’auberge Nola. Ma première expérience en hostel depuis 1997! Et plus que positive. Puisque la plus grosse dépense de mon budget est l’hébergement, je vais devoir l’essayer plus souvent! J’ai adoré New Orlean. J’aimerais bien y passer plus d’une journée pour me promener dans les vieux quartiers. La célèbre Bourbon Street n’est qu’une petite partie de ce qu’il y a à voir et à faire. Le Garden District avec le vieux cimetière Lafayette et les immenses vieilles maisons au fer forgé côté ouest. Le French Market où il y a plusieurs bars jazz et de bons restos typiques côté Est valent à eux seul le détour. J’ai marché pas loin de 15 kilomètres entre les 2 quartiers durant la journée. La nuit a été courte mais tellement plaisante, je ne regrette pas les crampes de mollets que j’ai eu le lendemain lol.

Le lendemain a été consacré à Lucky,  mon fidèle compagnon de route. Il avait besoin d’un nouveau pneu arrière, et surtout qu’il avait le démarrage difficile depuis 2 jours le matin. Pas le temps de me lâcher avant de comencer le « vrai » trip là! Il s’est avéré que ce n’était que les bougies, ouff!…. quoique avec le changement d’huile moteur, les freins, je suis quand même ressorti de là avec une facture de 616.05$$$                                                                                    J’ai eu juste le temps avant que le soleil ne se couche de visiter une des premières plantation française de canne à sucre de l’époque de l’esclavagisme. La plantation Destrehan , construite en 1787 a une histoire vraiment très riche. Tellement que je suggère de lire son histoire sur leur site web au lien suivant. : http://www.destrehanplantation.org/

Le lendemain, juste après avoir été luncher à l’usine Tabasco, j’ai été rendre visite à mes amis Susan et Gaetan qui campaient en VR tout près de Lafayette. Ils étaient en route pour le sud du Texas ( ils sont maintenant arrivé). Des québécois que j’ai rencontré souvent pour des infos sur les ride que j’allais faire. Ils ont roulé en moto pas mal tout les USA. Curieusement, on a roulé une seule fois ensemble et on ne se connaissait même pas à ce moment là….

Arrivé au Texas, le désert, les cactus, les troupeaux de vaches de 500 têtes et les puits de pétroles à perte de vue… pas du tout, pantoute! Quand je l’avais traversé dans le carré du nord de l’état(imaginé le logo des calculatrices lol) j’avais cru que c’était ça le Texas. J’étais trop au nord et maintenant surement trop à l’est…. En arrivant par le bord de mer, c’est des villages de maisons sur pilotis, et en piquant dans les terres vers SanAtonio, j’ai traversé des forêts d’arbres. Même que j’ai vu ce qui se rapproche le plus à mon idée d’un bayou…. Comme quoi qu’on se fait toujours de fausses idées de ce qu’on a pas vu de ses propres yeux. Après une nuit sur la presqu’ile de Galveston( place que je veux revoir), 4 jours à San Antonio pour un rendez-vous galant 🙂 J’ai récupéré ma dulcinée à l’aéroport le jeudi soir et après une super fin de semaine de promenade, visite,  de bonne bouffe et de bonnes bières,   elle est repartie lundi matin. La prochaine fois qu’on se verra ce sera à l’aéroport de Cancun.

La River Walk de San Antonio est un must. Une rivière environ 15 pieds plus bas que la ville avec trottoir de chaque côté, entièrement aménagée comme un parc mais avec tout ce qu’il faut de resto mexicains, italiens, mexicains, steak house et aussi quelques restos mexicain ;-). Plusieurs Irish Pub et bar dont le Coyote Ugly où on a passé une excellente soirée.

Et maintenant, la véritable aventure va commencer

En résumé

-36 jours

-5983km

-11 états

– Bouffe : 566$ (le temps en Floride n’est pas calculé)

-Essence : 275$

-Dormir : 794$ encore ma plus grosse dépense, faudrait bien que je finisse par utiliser mon hamac

-Carte de GPS Garmin du Mexique : 65$

-Lucky boy : 642.42$ pneu et freins arrière/filtre à air/changement d’huile/vérification de la charge/bougies

Et quelques Poker chip et autres cossins

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :